10 ans iPhone : évolution de la réparabilité des iPhones

Joyeux anniversaire, joyeux anniversaire, joyeux anniiiii…. Bref, au cas où vous ne le sauriez pas, nous fêtons les 10 ans de l’iPhone et Apple a mis les petits plats dans les grands en ne sortant pas un nouveau modèle mais 3 pour l’occasion : iPhone 8 et 8 Plus (classique) mais aussi l’iPhone X. 10 ans, ça passe vite ! Vous vous souvenez de la petite brique qu’était l’iPhone Edge (2G )qui était pourtant parmi l’un des premiers smartphones de l’époque ? Les fonctionnalités ont forcément évolué en 10 ans, mais la réparabilité aussi ! Apple tient toujours le même discours en incitant les utilisateurs à se rendre dans les Apple Store pour réparer leur iPhone. Pourtant, SOSav a fait partie de ceux qui ont montré que réparer son iPhone est tout à fait accessible !

La réparabilité est le terme employé pour savoir si un appareil est facilement démontable et que ces pièces détachées sont facilement remplaçables. Qu’en est-il de la réparabilité des iPhones ? Comme vous le savez chez SOSav nous adorons démonter smartphones et tablettes et tous les iPhones ont goûté à nos coups de tournevis. En créant nos guides de réparation nous avons pu constater que chaque iPhone est devenu de plus en plus simple à démonter. Dans cet article nous allons plutôt nous pencher en détail sur ce qui a évolué dans le démontage des iPhones, les nouvelles pièces, leur emplacements et accessibilité. Nous en profiterons pour attribuer à chacun une note de réparabilité.

 

L’iPhone Edge

En 2007 sort le tout premier iPhone, celui qui révolutionna le marché des smartphones avec son écran entièrement tactile et dépourvu de clavier physique. Certes, ce n’était pas le tout premier mais c’est bien lui qui a lancé la mode ! Cet appareil n’avait de révolutionnaire que ce qu’il proposait comme nouvelles fonctionnalités, mais question réparation, c’est une toute autre histoire.

En effet l’iphone Edge a été construit sur la base des iPods, sûrement dans le but de rendre leur appareil difficile à réparer. Seulement 11 pièces détachées sont remplaçable sans avoir recours à de la micro-soudure. Et “remplaçable” ne veut pas forcément dire facile. Dès l’ouverture de l’iPhone vous devez faire preuve de minutie et de dextérité pour déclipser délicatement la coque arrière sans craindre de casser quelque chose.

ouverture de l'iphone edge
Ouverture de l’iPhone Edge

 

Une fois cette étape terminée pour accéder à l’écran il est nécessaire de retirer tous les composants internes, et une grande patience est requise pour en venir à bout “facilement”. Si vous voulez remplacer le bouton home, lâchez l’affaire car il est nécessaire de désolidariser la vitre tactile du bloc écran (impossible sur ce modèle) pour y accéder. Dommage car il s’agit d’une pièce qui s’use assez rapidement à force d’appuyer dessus.

retrait-de-l'ecran-de-liPhone-edge
Retrait de l’écran de l’iPhone Edge

 

En ce qui concerne la batterie, c’est encore pire, car celle-ci est carrément soudée à la carte mère ! Donc si vous aviez un problème d’autonomie sur votre iPhone Edge vous pouvez oublier le remplacement de la batterie contrairement aux nouveaux modèles. 

batterie-de-liphone-edge-soudee
Batterie de l’iPhone Edge soudée

 

Bref, cet iPhone n’a clairement pas été conçu pour être réparé facilementNous avons fait de notre mieux pour le démonter sans trop l’abîmer : retrouvez nos guides de l’iPhone Edge.

Les + : Aucun

Les – : La batterie est soudée à la carte mère / Le téléphone est difficile à démonter / l’écran est difficilement accessible.

 

Nous lui donnons la note de 3/10.

 

L’iPhone 3G et 3GS

L’iPhone 3G et 3Gs sortent respectivement en 2008 et 2009 avec de toutes nouvelles fonctionnalités comms le GPS intégré ou encore la compatibilité avec le réseaux 3G.

C’est également à la sortie de ces 2 nouveaux terminaux que les choses sont devenues plus intéressantes au niveau réparation. En effet l’ouverture de l’appareil devient plus simple et se fait par l’avant avec le retrait direct du bloc de l’écran. Ce dernier est connecté à la carte mère par des nappes de liaison, clipsé dans le châssis du téléphone et est retenu par 2 petites vis cruciformes de part et d’autre du connecteur de charge. Donc plus besoin de retirer tous les composants internes pour accéder à l’écran, un tournevis et une ventouse suffit.

ouverture-iphone-3g-3gs
Ouverture avec une ventouse de l’iPhone 3G/3GS

 

Et c’est pas fini, la vitre tactile et l’écran LCD sont assemblés par de simples vis et sont donc facilement séparables. Par contre, il est toujours très compliqué d’accéder au bouton home. Il faut décoller la vitre tactile de son bloc, une opération tellement délicate que la vitre risque de se casser à tous les coups.

La batterie, n’est plus soudée mais collée à l’intérieur de la coque arrière. Et bien qu’il faille retirer certains composants et la carte mère pour y accéder, aucune micro-soudure n’est nécessaire

decollage-batterie-separation-vitre-lcd-iphone-3g
Décollage de la batterie et séparation du bloc vitre tactile du LCD d’un iPhone 3G / 3GS

 

La réparabilité de l’iPhone fait un grand pas sur les 3G et 3Gs. Alors qu’en est t-il de ces successeurs ? Si vous voulez suivre les guides de réparation de l’iPhone 3G et iPhone 3Gs.

 

Les + : Ecran LCD et bloc vitre tactile séparables / Presque tous les composants sont démontables / Batterie accessible

Les – : Le remplacement de la batterie impose un démontage presque total de l’iPhone

 

Nous leur donnons la note de 6/10.

 

L’iPhone 4 et 4S

En débarquant sur le marché, ces 2 iPhones se démarquent de leurs prédécesseur avec le retour au châssis métallique (comme sur l’iPhone 2G), l’apparition de l’écran Retina et d’une nouvelle façade arrière entièrement en verre.

D’ailleurs l’ouverture de ce nouveau modèle se fait cette fois-ci par l’arrière. La vitre est tout simplement vissée et clipsée au téléphone, un simple tournevis pentalobe est nécessaire. Peut être que ce choix a été fait pour avoir la possibilité de remplacer facilement sa façade arrière qui a plus de chance de se casser. Un tournant dans l’histoire de la réparation iPhone puisque c’est la première fois qu’Apple utilise ces vis “propriétaires” pentalobe.

vis-pentalobe-+-retrait-de-la-vitre-arriere-iphone-4-4s
Vis pentalobe + retrait de la vitre arrière d’un iPhone 4 et 4S

 

Autre surprise, dès l’ouverture de l’appareil on s’aperçoit que l’agencement des composants internes du téléphone est complètement différent des derniers iPhones. La batterie n’est plus cachée derrière la carte mère mais se tient à côté et est d’ailleurs très facilement accessible. Cerise sur le gâteau, elle est facilement amovible grâce à un sticker placé sous la batterie qu’il “suffit” de tirer pour la déloger de son emplacement.

retrait-batterie-iphone-4-4s
Remplacer une batterie d’iPhone 4 / 4S

En ce qui concerne l’écran, malheureusement le problème est inversé par rapport aux anciens iPhones, il faut retirer presque toutes les pièces internes pour pouvoir le démonter. Ce qui n’est pas difficile en soit mais assez long. En suivant le bon guide de réparation vous devriez y arriver sans problème 😉 Pour rester sur l’écran, ce dernier n’est plus désolidarisable de la vitre tactile, il s’agit d’un seul et même bloc. Mais surprise, enfin le bouton home est remplaçable ! Caché derrière l’écran, une simple spatule en nylon permet son retrait. 

retrait-ecran-iphone-4
Bouton home d’un iPhone 4 / 4S « caché » derrière son écran.

 

Sur l’iPhone 4 et 4s presque toutes les pannes matérielles peuvent être résolues par un simple changement de pièce sans avoir besoin de micro-soudure. Le seul hic (qui n’est pas des moindre) est le fameux antenagate et WiFi “grisé” (cf notre article sur les scandales iPhones) dû à des problèmes de conception et dont Apple ne proposait aucune solution.

 

Les + : L’iphone s’ouvre très facilement / Le remplacement de la batterie est relativement simple / Une construction modulaire permettant le démontage de bon nombres d’éléments.

Les – : Le remplacement de l’écran impose un démontage presque total de l’iPhone / L’écran LCD est fusionné à la vitre tactile / Le problème de l’antenagate et du WiFi grisé presque impossible à solutionner

 

Nous leur donnons la note de 7/10.

 

L’iPhone 5

L’iPhone 5 voit l’arrivée de la 4G, mais surtout le passage à l’écran 4”. Apple voit les choses en “grand” en choisissant un écran plus grand que ces prédécesseurs. Mais les vraies surprises sont au niveau de la réparabilité de l’iPhone 5.

1ère surprise, Apple a choisi de revenir aux bases, l’iPhone 5 s’ouvre à nouveau par l’avant avec un tournevis pentalobe et une ventouse comme son grand (petit) frère l’iPhone 3G. Un simple cache métallique vissé sur la carte mère retient les nappes de liaison de l’écran connectée au téléphone. Donc contrairement à l’iPhone 4 et 4S l’écran est vite accessible donc remplaçable facilement.  

retrait-ecran-iphone-5
Démontage par l’avant de l’iPhone 5

 

2ème surprise, l’intérieur du smartphone ressemble légèrement à son prédécesseur et cela se remarque surtout par l’accessibilité à la batterie qui se retire assez facilement et de la même manière que l’iPhone 4 et 4S. Apple a fait un très bon choix en réunissant tous les points positifs de réparabilité de ces anciens iPhones. L’agencement des pièces a été fait de telle manière à ce que le démontage soit plus intuitif et plus facile et d’ailleurs c’est cette base qui sera conservée pour les prochaines générations.

retrait-batterie-iphone-5
Retrait de la batterie de l’iPhone 5

 

3ème surprise, le bouton home est cette fois-ci sur l’écran et est également facilement et rapidement démontable. Donc plus besoin de “désosser” entièrement l’iPhone si vous aviez un souci avec cette pièce. D’ailleurs la caméra avant, le haut parleur interne et le capteur de proximité sont également présents sur l’écran de l’iPhone 5.

retrait-du-bouton-home-iphone-5
Le bouton home de l’iPhone 5 est sur l’écran

 

Les + : Écran et batterie facilement accessible et donc remplaçable / Bouton home présent sur l’écran, donc facilement démontable / Les composants internes sont agencés de façon assez ergonomique

Les – : Pour remplacer la caméra arrière il faut retirer la carte mère c’est à dire démonter de nombreux composant internes pour en venir à bout. (si on cherche la petite bête)

 

Nous lui donnons la note de 8/10.

 

L’iPhone 5C et l’iPhone 5S

1 an après l’iPhone 5, Apple sort 2 modèles dont un “lowcost” muni d’un châssis haut en couleur et en plastique, l’iPhone 5C. A part son aspect physique et sa solidité qui laisse à désirer (coucou châssis plastique), ce dernier est un copier coller de son prédécesseur au niveau fonctionnalités et réparabilité. Par ailleurs, sur l’iphone 5C, il est plus facile de remplacer sa caméra arrière sans avoir à retirer la carte mère. +1

iphone-5c-vs-iphone-5
L’intérieur d’un iPhone 5C (à gauche) VS l’intérieur d’un iPhone 5 (à droite)

 

Le 2ème modèle n’est autre que l’iPhone 5s qui voit le jour avec l’apparition du touch ID (capteur d’empreinte) une technologie permettant d’enregistrer l’empreinte digital de son doigt (bienvenue dans le future). D’ailleurs l’arrivée de ce “nouveau” bouton home créa de nombreux désarrois notamment avec le problème de l’erreur 53 qui bloquait l’iPhone 5S lors du changement du bouton home (cf. article sur les scandales iphones).
Même si cette erreur fut “rapidement” corrigée par Apple, aujourd’hui il est impossible de remplacer son bouton sans perdre la fonctionnalité du capteur d’empreinte (à moins de le faire faire par Apple même à un prix exorbitant). Pour en revenir à nos moutons, le démontage de l’iPhone 5S est similaire à celui de l’iPhone 5 et 5C. Cependant il faut être très vigilant lors de l’ouverture de l’appareil car le touch ID présent sur l’écran est relié par sa (fragile) nappe de liaison à la carte de mère de l’iPhone. Si vous forcez trop à l’ouverture, la nappe risque de se sectionner !

deemontage-bouton-home-iphone-5s
Retrait du touch ID d’un iPhone 5S

 

Au delà de ça, ces deux iPhones sont plus facilement démontables et plus modulables que leur prédécesseur ce qui en fait des smartphones mieux réparables. On regrettera tout de même les nouveaux stickers utilisés pour retenir la batterie qui demandent plus de minutie à retirer et ainsi démonter la batterie.

 

Les + : Écran et batterie facilement accessible et donc remplaçable / Bouton home présent sur l’écran, donc facilement démontable / Les composants internes sont agencés de façon assez ergonomique

Les – : Ouverture de l’iPhone 5S assez délicate car la nappe du bouton home présent sur l’écran est relié à la carte mère du smartphone. / Le remplacement du bouton home fait perdre la fonction touch ID

 

Nous donnons à l’iPhone 5C la note de 8/10, et 7/10 à l’iPhone 5S à cause du touch ID.

 

L’iPhone 6 et 6 Plus

Ne jamais dire jamais… C’est un peu la devise d’Apple à la sortie de l’iPhone 6 et 6 Plus. Pour Steve Jobs le format 4” de l’iPhone 5 était le format optimal pour un smartphone car idéal pour la “navigation” à une main et tient facilement au fond de la poche d’un jean. C’est seulement après son décès (paix à son âme) qu’Apple a décidé de passer un nouveau cap en sortant en 2015 l’iPhone 6 et 6 Plus qui avaient pour format respectif 4,7” et 5,5”. On ne sait pas si ça aurait plu à l’ancien CEO mais il a bien fallu s’adapter au marché actuel…

Blague à part, outre le changement de design, ces smartphones ont gardé la même logique de démontage que ses frères aînés, l’ouverture se fait par la face avant. Mais contrairement à l’iPhone 5S celle-ci est plus facile car la nappe de liaison du Touch ID moins fragile, est connectée en haut de l’appareil avec les nappes de l’écran et de la caméra avant. 

Ouverture-iphone-6
ouverture d’un iPhone 6

A part cela rien ne change vraiment, chaque composant reste relativement facile à retirer, la batterie est toujours retenue par les mêmes stickers et les pièces sont démontables facilement. Les nappes de liaisons des boutons power et volumes  sont moins longues donc moins fragiles qu’avant, ce qui améliore la réparabilité du smartphone. 

iphone-6-ouvert
iPhone 6 ouvert

Depuis la sortie du tout premier smartphone d’Apple, aucun iPhone n’a jamais été aussi facile à réparer que l’iPhone 6 et 6 Plus. Même si de nombreux soucis sont apparu dans le temps comme le bengate engendrant des pertes de réseaux, wifi et/ou bluetooth impossible à solutionner sans l’intervention de fers à souder.

 

Les + : Écran et batterie facilement accessible et donc remplaçable / Bouton home présent sur l’écran, donc facilement démontable / Les composants internes sont agencés de façon assez ergonomique

Les – : Le remplacement du bouton home fait perdre la fonction touch ID

 

Nous leurs donnons la note de réparabilité de 8/10.

 

L’iPhone SE

Cet iPhone ne mérite pas un point à lui tout seul car il se démonte de la même manière que l’iPhone 5S. Il s’agit d’un choix d’Apple pour répondre aux demandes des utilisateurs qui regrettais le format 4”.

Nous lui donnons la même note que l’iPhone 5S : 7/10

 

L’iPhone 6S et 6S Plus

Un an après l’iPhone 6 et le 6 Plus sortent le 6S et 6S Plus. Et grande révolution… le 3D touch et la couleur “or rose” et puis c’est tout. Il n’y a rien à rajouter sur ces modèles, au niveau réparabilité rien n’a changé par rapport aux derniers iPhones. En même temps il s’agit du modèle “s” de l’iPhone 6 qui “justifie” le manque d’originalité d’Apple.

Nous lui donnons la même note que les iPhone 6 et 6 plus : 8/10

 

L’iPhone 7 et 7 Plus

L’iPhone 7 et 7 Plus voient le jour avec l’arrivée de nouvelles couleurs, noir et noir de jais, et la disparition du bouton home physique. Ce dernier est dorénavant “intégré” à l’écran (du moins c’est ce que l’on pense avant de le démonter) et la sensation de clic est recréée grâce au vibreur de l’appareil. Il se fait remarquer également pour son étanchéité, une première chez la marque à la pomme à la traîne sur ses concurrents !

Au niveau démontage, l’iPhone 7 et 7 Plus s’ouvrent encore et toujours par l’avant mais on remarque 2 grands changements.

  1. Contrairement aux ancien iPhones, un bon coup de sèche cheveux est nécessaire pour ramollir le joint d’étanchéité de l’appareil pour faciliter son ouverture. Et la ventouse ne suffira plus, il vous faudra spatule en nylon ou des médiators pour en venir à bout. Attention après ouverture l’iPhone ne sera plus du tout étanche. 
    ouverture-iphone-7
    Ouverture de l’iPhone 7 après avoir chauffé le joint d’étanchéité

     

     

  2. L’écran ne se retire plus de la même façon, cette fois-ci l’iPhone 7 s’ouvre comme un livre sur le côté droit. L’écran est relié à la carte mère par le bas par ses nappes de liaison et par le haut par les nappes du bloc caméra avant/haut-parleur/capteur de proximité. Cela implique d’être plus vigilant que sur l’ancien modèle et le temps passé à la déconnection des nappes est plus long. 
    iphone-7-ouvert
    Ouverture d’un iPhone 7 comme un livre

 

Une fois à l’intérieur de l’appareil l’agencement des pièces est relativement similaire aux gammes 6 et 6S. On regrettera le fait qu’il est impossible de démonter les boutons volumes, vibreur et power au détriment de l’étanchéité de l’appareil même si ce ne sont pas des pièces qui s’usent vraiment. Le vrai changement est au niveau du bouton home différent des anciens modèles. Contrairement à ces derniers, le bouton home de l’iPhone 7 et 7 Plus ne dispose pas d’une “membrane” métallique donnant à l’utilisateur la sensation du clic, mais d’un capteur de pression. Une fois pressé, le capteur envoie un message à la carte mère qui l’envoie à son tour au Taptic Engine de l’iPhone pour recréer une légère vibration simulant la sensation de clic. Extraordinaire n’est ce pas ? Mais le problème c’est qu’un grand pouvoir implique de grandes responsabilités… qui ne sont pas respectées au final. En effet depuis l’iPhone 7 le changement du bouton home (qui pourtant peut se faire assez facilement en suivant le bon guide de réparation) n’implique pas que la perte du Touch ID mais également la perte de la fonction pure du bouton, ce dernier devient inutilisable.

bouton-home-iphone-7
Le remplacement du touche ID d’un iPhone 7 rend le bouton home inutilisable

 

Et mauvaise nouvelle Apple a décidé de garder le même principe sur ces prochains terminaux. C’est bien dommage car, passé l’ouverture de l’écran, l’iPhone 7 reste un smartphone modulable et facilement démontable.

 

Les + : L’écran est la première pièce détachée accessible / Téléphone assez modulable permettant le changement de nombreuses pièces

Les – : Le joint d’étanchéité du téléphone doit être chauffé avant de retirer l’écran /  Le remplacement du bouton home fait perdre la fonction de ce dernier

 

Nous leur donnons la note de 6/10.

 

L’iPhone 8 et 8 Plus

Pour rester franc avec vous Apple n’aurait pas dû sortir ces 2 terminaux. Ou au moins les nommer iPhone 7S et 7S Plus car à part la nouvelle façade arrière en verre (déjà vu) facilitant la recharge sans fil, aucun grand changement ni évolution ne sont notifiables. Les ressemblances sont tellement flagrantes avec le 7 et le 7Plus qu’il est facile de les confondre aussi bien ouvert que fermé. Faite un tour sur notre démontage complet de l’iPhone 8 et voyez par vous-même.

ecran iPhone 7 Plus identique à l'iPhone 8 Plus
Les écrans iPhone 7 Plus et iPhone 8 Plus sont identiques !

On peut leur donner les mêmes notes de réparabilité que les iPhone 7 et 7 Plus : 6/10

 

L’iPhone X

Bien avant sa sortie, l’iPhone X faisait parler de lui par rapport aux 2 grandes nouveautés : l’écran bordeless doté de la technologie OLED et le Face IDChez SOSav nous craignons être confronté à un iPhone complexe à ouvrir et à réparer mais surprise ce dernier s’ouvre aussi “facilement” que l’iPhone 7 et 8 bien qu’il soit plus fin.

Une fois ouvert, la première chose qui saute aux yeux est l’agencement différent des composants avec une “double batterie” (même si la capacité n’est pas doublée, ah ah). Tout le reste se démonte sur le même schéma que ses ancêtres. La principale difficulté réside dans la fragilité et la finesse de toutes les nappes présentes au sein de cet iPhone X. Il faudrait une dextérité accrue pour le réparer mais rien n’est impossible !

La double batterie de l'iPhone X
La « double » batterie de l’iPhone X

Grâce à l’absence de bouton home (oui, souvenez-vous, il est remplacé par le Face ID), l’écran est encore plus rapide à démonter. Il n’y a plus qu’à déclipser la (très) fragile nappe du haut-parleur interne / capteur proximité et micro secondaire. Le Face ID associé à la caméra avant se trouve désormais dans le châssis de l’iPhone. La carte mère est aussi plus compacte et rappelle un peu l’iPhone Edge (sans parler du cerclage métallique de l’iPhone X Argent…) puisqu’elle est composée de deux rangées de composants, en superposition.

 

Bref, un iPhone X moins compliqué à démonter qu’on ne pensait et qui ne diffère pas vraiment de ses aînés même si la minutie est de plus en plus de rigueur !

La question qu’il faut se poser maintenant c’est si le face ID continuera de fonctionner si on le remplace par un autre. Nous le saurons très bientôt.

Face ID d'un iPhone X
Face ID d’un iPhone X

Les + : L’écran est la première pièce détachée accessible / L’écran est rapide à démonter car plus de bouton Home / Téléphone assez modulable permettant le changement de nombreuses pièces

Les – : Le joint d’étanchéité du téléphone doit être chauffé avant de retirer l’écran / Nappe de liaison très fragile rendant le démontage plus ardu

 

Nous lui donnons la note de 7/10

 

Pour conclure, on peut affirmer, preuve à l’appui, que les iPhones sont de plus en plus réparables même si Apple tente parfois de nous mettre des bâtons dans les roues ! Point de vue démontage, l’iPhone Edge paraît véritablement d’un autre temps, où rien n’était démontable, comme s’il était jetable au moindre pépin ! Ce n’est plus du tout le cas aujourd’hui, avec un paroxysme atteint au moment de l’iPhone 6, le modèle le plus simple à démonter d’Apple. Depuis, Apple a tenté de compliqué les choses avec quelques bugs volontaires (oups, une erreur 53 !) ou encore en supprimant le Touch ID ET le bouton clic lors du changement du bouton home mais en soi, les iPhones restent des smartphones facilement démontables et réparables, surtout au regard de la concurrence. Donc, malgré tout ce que le constructeur peut dire, la réparabilité de l’iPhone X comme ses récents petits frères est toujours accessible à tous ! Avec les bons conseils et une dose de patience, pas besoin de débourser des mille et des cents pour réparer son iPhone !